Comment lutter contre le burnout

Aujourd’hui, même si les entreprises se veulent de proposer aux salariés des conditions de travail qui répondent aux exigences du Code du travail et qui prennent en compte les limites de l’Homme, le constat est de plus en plus accablant. Près de cinq salariés sur dix souffriraient de stress, certains bien avant même d’atteindre la quarantaine. Certains encore moins chanceux iront même jusqu’à souffrir de burnout, qui est le stade le plus élevé du surmenage. Le burnout étant de plus en plus répandu de nos jours, il est important de savoir comment lutter contre ce dernier.

En plus de cet article, nous vous invitons à consulter les dossiers psycho de 17h43, le sujet du burn out y est aussi traité.

Faire des pauses

Avec la recherche perpétuelle de résultats et de rendement, la plupart des entreprises voient d’un mauvais œil les pauses. Pourtant, ces pauses sont primordiales, car elles permettent et doivent permettre aux salariés de déstresser et de reprendre leur souffle. En pratique, il ne sera pas nécessaire de fixer un moment précis pour faire la pause ni une durée précise pour celle-ci. La règle est de s’arrêter dès que l’on sent le stress monter, de fermer les yeux un instant et de respirer.

L’individu doit aussi accorder une importance majeure à la pause déjeuner. Il s’agit de la pause la plus longue et le salarié doit pleinement en profiter. Durant la pause déjeuner, il faut oublier son téléphone et ses dossiers.

Faire une chose à la fois

Pour les entreprises, de bons salariés sont des salariés multitâches. D’ailleurs, la capacité à effectuer plusieurs tâches simultanément est une nécessitée en entreprise. Mais voilà, faire plusieurs choses en même temps, ça fatigue beaucoup plus le corps et le cerveau. Par conséquent, pour se ménager et éviter le stress tout en étant plus performant plus longtemps, il faut apprendre à faire une chose à la fois.

Pratiquer une activité extra-professionnelle

L’un des secrets pour lutter contre le burnout consiste à conserver un certain équilibre entre travail et loisir. Qu’il s’agisse de sport, de cuisine, ou encore d’activités familiales, il est primordial de pratiquer au moins une activité que permet de se vider la tête à la fin du travail ou le en week-end.

 

3 façons de gagner de l’argent (légalement) sur internet

Internet est aujourd’hui une plaque tournante du monde des affaires. Si certains gros bonnets, hommes et femmes d’affaires ont bâti leur fortune grâce au pétrole, à l’immobilier ou encore grâce aux pierres précieuses, d’autres personnes se sont enrichies grâce à internet. Et pour la plupart, ses milliardaires et nouveaux multimillionnaires d’un nouveau genre étaient à la base, des amateurs n’ayant aucune familiarité avec le monde des affaires. Comme quoi il est tout à fait possible de se faire de l’argent, en toute légalité sur internet. Comment faire ? 3 solutions vous sont proposées dans cet article.

Faire de la publicité en ligne

Il s’agit de la technique la plus utilisée pour se faire de l’argent légalement sur internet. Celle-ci consiste tout simplement à parler d’un produit, d’un service, d’une entreprise ou d’une personne et d’en faire la publicité sur son site, son blog, sa chaîne Youtube, etc.

Toutefois, il ne faut pas croire que se faire de l’argent en faisant de la publicité est très facile. Sachant que le propriétaire du site, du blog ou de la chaîne Youtube est payé au nombre de vue et généralement pour une somme dérisoire atteignant rarement le dollar, il faudrait attirer dans le million de visiteurs par mois pour que le technique soit moyennement rentable, et encore. Mission impossible à moins de s’appeler Facebook ou encore Yahoo.

Faire de la vente en ligne

Dans les années à venir, l’e-business ou la vente en ligne fera partie de notre quotidien, si ce n’est déjà le cas. Des livres électroniques, aux produits physiques, en passant par les services… tout et n’importe quoi peut désormais être vendu en ligne. Simple et efficace, avec cette technique il suffit d’avoir une boutique en ligne et quelque chose à vendre pour se faire de l’argent, en toute légalité.

Mais comme toute technique, la vente en ligne a ses inconvénients. Ici, il s’agit de la concurrence.

Jouer à des jeux en ligne

Eh oui, il est possible de se faire légalement de l’argent en jouant à des jeux en ligne. Mais pas n’importe quels jeux, uniquement des jeux d’argent ! En ce moment c’est le poker en ligne qui est très à la mode.

Cependant, cette technique en apparence très facile et amusante est la plus dangereuse. Outre les risques de perdre tous les gains et plus… le risque de l’addiction est aussi omniprésent.

Comment faire hausser la valeur de son bien immobilier ?

Au-delà de son aspect fonctionnel, un bien immobilier est aussi un investissement qui dure dans le temps. Par conséquent, il est toujours préférable de faire en sorte que cet investissement se valorise. Et ce, pour la simple raison que plus la valeur d’un bien immobilier est élevée, mieux celui-ci se vend ou se loue. Mais comment faire hausser la valeur de son bien immobilier ? La réponse dans cet article.

Investir là où il faut

Les travaux de rénovation ou de transformation d’un bien immobilier coûtent généralement assez cher. Rien que pour rénover une seule pièce, il faut compter dans le millier d’euros. Le principal risque est que cet investissement ne soit pas rentabilisé. De ce fait, avant de se lancer dans d’importants travaux, il est judicieux de commencer par de petits travaux à faire soi-même. Ainsi, en procédant à un grand ménage, en débarrassant tout ce qui encombre la maison, en éliminant les mauvaises odeurs, en aérant la cour ou en embellissant le jardin, il est déjà possible d’augmenter la valeur de son bien immobilier.

Si ces quelques travaux ne suffisent pas, il est toujours possible d’investir afin de faire de la rénovation à petit prix. Vous pouvez par exemple investir dans quelques pots de peinture et repeindre les murs intérieurs, remplacer les rideaux par des rideaux neufs ou encore investir dans un équipement électrique plus moderne.

Bien évaluer le bien immobilier

Il n’est pas rare que la superficie totale inscrite sur le contrat d’achat soit en dessous de la superficie réelle du bien immobilier. Ainsi, si le bien devait se vendre plus cher, malheureusement, à cause de cet écart, celui-ci se vend moins cher. Sachant que le prix du mètre carré ne cesse d’augmenter, il serait regrettable de perdre quelques centaines d’euros (voire des milliers) sur le prix de vente du bien immobilier. De ce fait, il sera primordial de recalculer la superficie de chaque pièce (y compris le garage, la grange, la cave et le grenier).

L’opération est assez simple à réaliser et ne nécessite qu’un mètre ruban. Toutefois, il est toujours possible de confier la tâche à un professionnel.

 

Qu’est-ce qu’une SCPI et comment investir ?

De tous les investissements qui peuvent être faits, l’investissement dans l’immobilier est sûrement l’un des plus rentables et l’un des moins risqués. Ce qui explique pourquoi de plus en plus d’entreprises et de particuliers décident d’y investir. D’autant plus qu’aujourd’hui, il existe des structures qui facilitent l’investissement immobilier. Parmi ces structures figurent les désormais incontournables SCPI. Deux questions se posent alors : qu’entend-on exactement par une SCPI et comment y investir ?

investir-en-scpi

Une SCPI : c’est quoi ?

La Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI, est une structure qui met à disposition des particuliers un cadre leur permettant d’investir plus facilement dans l’immobilier et avec encore moins de risques. L’une des missions de cette structure est d’encourager l’investissement locatif qui est le type d’investissement concerné ici. Très simplement, une SCPI peut être comparée à une SARL.

En effet, comme une SARL, une SCPI tire son capital des fonds collectés auprès de ses membres, les épargnants. A partir de ces fonds mis en commun, la SCPI achète plusieurs immeubles et les met en location. La SCPI verse par la suite aux épargnants une partie des loyers, sous forme de dividende. Toujours suivant le même principe qu’une SARL, les investisseurs ne font qu’acquérir une part dans la SCPI. Autrement dit, en investissant dans une SCPI, les épargnants ne deviennent pas propriétaires des biens immobiliers. Et comme ils ne sont pas propriétaires, leur responsabilité face aux risques liés à l’investissement (non-paiement de loyers, effondrement du marché, etc.) est limitée uniquement à leur revenu et au patrimoine en commun.

Comment investir dans une SCPI ?

Les SCPI ont pour vocation de faciliter les démarches d’investissement dans l’immobilier. Et cela commence dès l’adhésion à la structure.

Il n’y a rien de plus facile que d’investir dans une SCPI. Pour cela, il suffit d’un d’avoir un ordinateur connecté à internet. La quasi-totalité des SCPI propose une souscription en ligne, qui se résume en un remplissage de formulaire. La démarche ne prend pas plus de 5 minutes.

Comment la lumière naturelle joue sur notre humeur et notre santé ?

Au quotidien, la nourriture, le sommeil, l’activité physique, le style de vie affectent de façon considérable notre santé et notre humeur, deux éléments intimement liés. Nous connaissons tous l’importance de ces quelques facteurs, mais ils ne sont pas les seuls à jouer sur notre bien-être. En effet, il existe un facteur tout aussi important, mais qui malheureusement est bien moins connu : la lumière. Saviez-vous que la lumière naturelle a aussi des conséquences sur notre humeur et notre santé ?

La lumière naturelle influe sur le moral et la santé

Pourquoi se prélasser au soleil ou se promener par beau temps nous donne autant la pêche et nous requinque ? Tout simplement parce que les rayons du soleil stoppent la libération de la mélatonine, une hormone responsable du sommeil et qui en quelque sorte, joue le rôle d’horloge interne. Lorsque les rayons du soleil abondent, l’œil perçoit cette lumière et transmet au cerveau l’information comme quoi il fait jour et que le corps a besoin d’énergie pour affronter la journée. Dès lors, le cerveau stoppe la sécrétion de la mélatonine, d’où la sensation d’excitation, le sentiment d’être débordant d’énergie et donc, d’être euphorique.

La lumière naturelle déclenche la synchronisation automatique de notre horloge biologique, ce qui indirectement, va avoir sur nous des effets antidépresseurs. Remarquez que durant l’hiver ou après un long voyage en avion, certaines personnes se sentent très fatiguées, ont toujours envie de dormir, sont facilement irritables et traversent des coups de blues. Cette sensation est due au déphasage qu’entraine le manque de lumière naturelle.

Et s’il n’y pas suffisamment de la lumière naturelle ?

En hiver, le soleil se fait discret et ses rayons sont beaucoup moins intenses. Ce phénomène entraine chez beaucoup de personnes ce que les scientifiques appellent « trouble de l’humeur saisonnier », qui se manifeste par une perte de motivation, d’énergie et par un besoin de consommer du sucre. Comment faire alors pour retrouver la pêche, sans ou avec très peu de lumière naturelle ?

manque-exposition-lumière

Il existe deux solutions efficaces : l’exposition à lumière diffusée par les lampes halogènes et la cure de luminothérapie. Dans les deux cas, il s’agira de s’exposer à une lumière artificielle possédant les mêmes caractéristiques (intensité et couleur) que la lumière naturelle.

Comment manger sain avec un petit budget ?

Ce n’est plus un secret pour personne ! Pour éviter les risques d’obésité, pour prévenir de nombreuses maladies et pour garder un mode de vie sain, il faut manger sainement. En effet, de nombreuses études et l’expérience ont montré que l’alimentation est le meilleur des traitements et doit passer avant les traitements médicamenteux et autres. Mais voilà, se nourrir de bons produits, de produits bios et sains est un luxe qui n’est pas donné à tous. Comment faire alors pour manger sain avec un petit budget ?

Déterminez votre type d’alimentation

Ce qui est sain pour une personne n’est pas forcément sain pour une autre. En ces sens, avant même de penser à acheter les produits, il faut déterminer le type d’alimentation et les aliments qui vous conviennent le mieux. Comment ? En calculant vos besoins énergétiques, en proscrivant les aliments auxquels vous êtes allergiques et en tenant compte de ce que vous aimez manger.

La règle pour le choix des aliments est simple : les aliments doivent contenir un minimum de nutriments, de vitamines et doivent fournir suffisamment d’énergie.

Faites des achats malins

manger sain et pas cherAvant d’acheter vos produits, jouez de la concurrence, partez à la recherche des bons plans. D’un magasin à un autre, les prix pour un même produit peuvent considérablement varier. Vous avez tout intérêt à comparer pour trouver la meilleure offre.

Pour certains produits, il est préférable de s’approvisionner auprès des supermarchés alors que pour d’autres, il est mieux d’acheter directement dans les marchés fermiers. Pensez donc à vous approvisionner à la source ou auprès des marchands locaux.

Faire des achats malins passe aussi par l’achat de produits en vrac et de produits de saison, qui en plus d’être bon marché, sont de première fraîcheur.

Mangez malin, mangez sain

Une fois que tous les produits sont à votre disposition, passez derrière les fourneaux ! En préparant vous-mêmes vos aliments, vos repas, vous ferez d’importantes économies. Contrairement à si vous achetiez des aliments ou des repas tout faits.

Autant que possible, évitez de manger à l’extérieur, autrement dit dans les restos et fast-food. Un Mac-Do ne sera jamais aussi diététique et aussi bon marché qu’un repas que vous aurez préalablement préparé et stocké dans votre Tupperware. Néanmoins, si par la force des choses vous ne pouvez faire autrement, choisissez le plat le moins sophistiqué, ne mangez que ce que vous êtes capable de finir et demandez à emporter le reste.

Les 3 placements financiers qui rapportent le plus actuellement

Les placements financiers sont tous plus ou moins rentables, mais ne se valent pas tous. En effet, certains rapportent plus et bien plus rapidement. Mais parmi les nombreux placements financiers qui existent, il n’est pas toujours facile de déterminer lesquels sont les plus intéressants. Pour vous aider dans cette opération délicate, découvrez dans cet article les 3 placements financiers qui rapportent le plus actuellement.

Les super livrets

Auparavant, les livrets classiques se présentaient aux clients des banques comme l’un des placements les plus profitables, du moins, jusqu’à l’apparition des super livrets.

Les super livrets reprennent le même principe que les livrets classiques à la seule différence que les taux d’intérêt des super livrets sont fixés par les banques elles-mêmes. Par conséquent, les clients peuvent jouer de la concurrence et trouver de bien meilleurs taux que ceux proposer pour les livrets classiques. Par ailleurs, en choisissant de placer leur argent dans les super livrets, les clients pourront bénéficier de taux promotionnels et d’une plus grande souplesse dans la gestion de l’épargne.les produits financiers PEA, CODEVI, LIVRET A,PEL, LDD,

Le plan d’épargne en actions (PEA)

Le plan d’épargne en actions ou PEA a toujours été l’un des placements financiers les plus rentables. Bien que le taux annuel du PEA dépende des actions eux-mêmes, il n’est pas rare que ce taux atteigne les 10% par an. Ce qui est loin d’être négligeable.

S’agissant d’un placement en bourse, le PEA présente un risque bien plus élevé par rapport aux autres placements. Mais ce risque le rend aussi bien plus intéressant. Par ailleurs, le PEA offre un important avantage fiscal : l’exonération d’impôt (affectant le capital et les dividendes). Pour bénéficier de cette exonération, il faudra toutefois ne faire aucun retrait durant les 5 premières années.

L’épargne salariale

Qu’il s’agisse de Plan d’Epargne Entreprise (PEE), de Plan d’Epargne Inter-entreprises (PEI), de Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO) ou de Plan d’Epargne Retraite Collectif Inter-entreprises (PERCOI), l’épargne salariale reste un placement très lucratif. Il s’agit ici d’investir une partie de son salaire ou de son intéressement dans des titres ou des FCPE. La rentabilité de ce placement particulier va bien évidemment dépendre de la santé de l’entreprise.

L’investissement locatif, un très bon investissement ?

On ne le dira jamais assez : « investir dans la pierre est une très bonne idée » ! Une valeur du bien qui augmente au fil du temps, la possibilité de réduire les impôts ou de contribuer au développement d’une localité et même dans certains cas, la possibilité de venir en aide à des personnes en difficulté qui ont du mal à trouver un logement… Bref, les raisons pour investir dans l’immobilier sont très nombreuses. Parmi les différentes façons d’investir dans l’immobilier figure l’investissement locatif.

Qu’est-ce que l’investissement locatif ?

immobilier locatif investissementL’investissement locatif n’est ni plus ni moins qu’un dispositif qui permet d’investir dans un bien immobilier tout en payant moins d’impôts. Comment ? Tout simplement en mettant en location le bien immobilier en question. Ce qui est une opération désormais très répandue. Le seul souci est de savoir si l’investissement est réellement avantageux. La réponse est oui. Grâce à l’investissement locatif, les propriétaires peuvent bénéficier d’un très grand nombre d’avantages fiscaux dont principalement, une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 25 % de la valeur du bien investi (et durant toute la durée du bail). Ce qui n’est pas le cas pour l’achat d’un bien immobilier qui servira de résidence principale (ou même secondaire) où le régime fiscal n’est pas toujours très souple. Par ailleurs, ce type d’investissement offre un rendement très intéressant. Outre les revenus locatifs et la possibilité d’appliquer un loyer des plus concurrentiels (moins de 22 euros le mètre carré), les propriétaires peuvent bénéficier d’un abattement à raison de50 % du prix du logement ou encore de 30 % sur les recettes locatives brutes.

Est-ce intéressant ?

Toutefois, il ne faut pas se tromper. Bien qu’en théorie l’investissement locatif présente de nombreux avantages, dans la pratique, l’intérêt de cet investissement dépend de plusieurs conditions comme : le choix de la ville (sachant que le rendement annuel d’un investissement locatif varie considérablement d’une ville à une autre) ainsi que le régime fiscal (qui diffère selon que le bien soit meublé ou non).